Diriger c’est prévoir paraît-il !

Aujourd’hui une réunion Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences (GPEC) a eu lieu à Mulhouse.

En cette période d’incertitude, nos collègues en activité partielle espéraient savoir de quoi demain sera fait. Or aucune information de ce côté.

Une réunion de plus à nous fournir des documents bourrés de chiffres de la situation avant le COVID-19. Tous ces chiffres sont obsolètes. La situation est inédite et était difficile à prévoir, ok. Mais maintenant, il est temps de savoir ce qu’on va faire dans les secteurs en perdition comme l’aéronautique ou l’automobile. Nos clients nous obligent à être réactifs, précis, il semble que ces notions soient totalement inconnues de notre direction. Nous attendions des objectifs mis à jour. La direction n’a pas d’autre cap que celui de l’an passé.

  • Est-ce que les managers seront formés aux outils collaboratifs et digitaux ? Seulement les nouveaux ou sur demande.
  • Seront-ils formés à gérer les collègues à distance ? Non. On reste sur l’espoir que tout redevienne comme avant.
  • Qu’est-il prévu pour les métiers actuellement en activité partielle ? Du prêt de personnel entre agence
  • Des formations de prévues pour les personnes en activité partielle ?
  • Sur quelles pistes la direction travaille-t-elle ? Aucune réponse.
  • Ah ! Non ! C’est vrai, il y a bien un cap, c’est droit vers Eiffage Energie Systèmes. Sorti de ça, rien. Même le passage à Operis ne provoquerait aucun bouleversement de poste. Nous savons que ce n’est pas vrai. Rien que le passage de beaucoup de monde à Espace-Temps au lieu de faire des feuilles d’heures papier va forcément impacter au minimum les postes de secrétaires.

Cette commission est là pour adapter, prévoir les futurs changements de l’entreprise à court et moyen terme. Nous n’avons pas l’ombre d’une information sur l’un ou l’autre. Nous avons prévu de nous revoir au premier trimestre 2021. Espérons que la direction soit un peu plus à jour et qu’elle nous présente autre chose que des copier-coller de l’année dernière.

François Teinturier

Délégué Syndical UNSA Orléans