Pour le monde d’après

Une première a eu lieu. Comme ça se fait dans d’autres pays, 150 personnes ont été tirées au sort pour participer à une convention citoyenne pour le climat. Lors des débats, il a été évoqué de passer le temps de travail de 35h à 28h. Ça peut paraître totalement déconnecté de la réalité mais avec un chômage très important comme nous avons, le partage du travail peut être une solution.

Une semaine de travail sur 4 jours diminue bien évidemment le bilan carbone. Si vous ajoutez à cela 1 jour de télétravail, ça va dans le bon sens. Comme nous avons pu le constater ces derniers mois, le télétravail n’est pas pour tous les emplois. Mais rien n’empêche le personnel de chantier de réaliser sa semaine en 4 jours. Certains sont déjà sur ce rythme. La société gagnerait des frais de déplacements et les salariés du temps de trajet.

Cette proposition de la convention citoyenne de passer la semaine à 28h ne verra pas le jour. En revanche, on peut très bien faire 35h en 4 jours pour le personnel de chantier et faire 1 jour de télétravail pour les autres. Tout ceci bien évidemment en fonction de la possibilité et du désir de chaque salarié.

Eiffage se vante de vouloir réduire son empreinte carbone.

Soyons ambitieux !

Etes-vous pour la semaine en 4 jours ?

François Teinturier

Délégué Syndical UNSA Orléans